Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info
La communauté des sportifs francophones
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
- Bienvenue sur www.Preparation-Physique.info - La communauté des sportifs fancophones -
Hypoxie et sprint : nouvelle méthode

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Puissance / Vitesse / Détente
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3387
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2013 11:48 am    Sujet du message: Hypoxie et sprint : nouvelle méthode Répondre en citant

Bonjour

Greg vient de me faire parvenir le CR d'une interview qu'il a donné dernièrement. Attention, révolution en perceptive : l'entraînement en altitude serait bénéfique... pour le sprint Wink

Un petit rappel du CV de Greg pour commencer :

Directeur de l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne, Grégoire Millet est une personnalité de premier plan dans le monde des sciences du sport. Ancien athlète professionnel, entraîneur des équipes nationales de triathlon de France, puis de Grande-Bretagne pour les Jeux Olympiques de Sydney, il est titulaire d’un doctorat sur les déterminants physiologiques de la performance aérobie. Il est régulièrement invité dans des congrès internationaux et sollicité comme expert par des institutions sportives ou des clubs. Dernièrement, son groupe de recherche a développé une nouvelle méthode d’entrainement, le RSH (entrainement de sprints répétés en hypoxie), qui devrait rapidement se généraliser dans les grands sports collectifs professionnels, les sports de raquettes et les sports de combat.


Qu’est-ce que le RSH?

Il s’agit d’une méthode innovante qui permet d’améliorer la capacité à répéter des sprints. Il ne s’agit pas d’une méthode pour travailler les qualités d’endurance en tant que telles. En football, par exemple, on sait que l’effet de fatigue limite le nombre d’accélérations au cours de la deuxième mi-temps. Or le jeu moderne ne tolère plus ces pertes de vitesse. Pour remédier à cela, il convient de travailler la capacité musculaire à répéter les efforts. Nos recherches ont donc porté sur le développement des fibres rapides en altitude. Par un mécanisme de vasodilatation, les fibres rapides se comportent comme des fibres lentes, ce qui les rend moins fatigables.

L’entraînement en altitude n’est pas une nouveauté dans le sport de haut niveau… Ce qui est nouveau, c’est l’utilisation de l’altitude pour travailler les sprints.

L’entraînement en altitude s’est pendant longtemps résumé à vivre en haut et s’entraîner en haut. «Live high, train high» ou LHTH. Cela consiste à un classique stage de conditionnement permettant le transport de l’oxygène. La pratique était essentiellement intéressante pour les sports d’endurance. La méthodologie ancienne puisqu’elle date de la fin des années 60. En France, Font Romeu, un site olympique d’altitude destiné à la préparation en altitude des sportifs français, a été créé à l’occasion des Jeux olympiques d’été de 1968 à Mexico. Le développement de Saint-Moritz, dans les Grisons, correspond à la même époque. Ce type de pratique consiste simplement en une exposition longue durée, de trois à quatre semaine, à l’altitude, ce qui stimule le transport de l’oxygène.

Dans les années 90, le «live high, train low», ou LHTL, s’est répandu. On dort en altitude, mais on s’entraîne dans les vallées. Cette méthode a été très répandue chez les Américains et les Scandinaves. Elle reprenait les principes de bases des bienfaits de l’altitude, mais l’entraînement en plaine permettait une intensité de pratique plus élevée.

Cette optique a permis le développement du marché du matériel hypoxique, qui consiste en des chambres dans lesquelles un mélange gazeux appauvri en oxygène permet de simuler les effets de l’altitude. Nous avons d’ailleurs acquis une installation de ce type dernièrement à l’Institut des sciences du sport de l’UNIL.

Ces appareils sont-ils compatibles avec le RSH?

La question «altitude réelle contre altitude simulée» est importante. Dans un premier temps, nous avons pensé que la différence ne serait pas forcément notable mais nos derniers travaux tendent à montrer que l’altitude réelle sollicite beaucoup plus les muscles. Le stress sur l’organisme est notoirement plus fort. L’idéal est de pouvoir jouer sur plusieurs altitudes afin de tirer pleinement profit de la méthode.
Cette méthode requiert-elle des installations particulières?

Des infrastructures spécifiques au sport de haut niveau sont requises. Trois sites en Valais ont déjà des éléments en place. Mais il manque encore quelques détails pour optimiser une offre auprès de grands clubs professionnels. Une coordination efficace de nombreux services (accueil, soin, détente, logistique, etc.) est nécessaire afin de répondre à leurs attentes.

Mais le potentiel est réel et important pour ces stations. Je connais de nombreux sites d’entraînement dans le monde, la vallée du Rhône, qui est assez basse, propose un cadre unique. Avec en plus le know-how suisse en matière d’hébergement et de soins. Le Valais a tout pour proposer plusieurs centres d’accueil entièrement dédiés aux stages de préparation physique des grands clubs professionnels européens.
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Puissance / Vitesse / Détente Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Jean-Marc.Bertrand@Preparation-Physique.info