Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info
La communauté des sportifs francophones
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
- Bienvenue sur www.Preparation-Physique.info - La communauté des sportifs fancophones -
Sprint et hormone de croissance

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Dopage
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3390
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Mai 13, 2010 9:06 am    Sujet du message: Sprint et hormone de croissance Répondre en citant

DOPAGE - ETUDE SUR L'HORMONE DE CROISSANCE
Un gain de 4 dixièmes sur 100 mètres

L'agence mondiale pour la lutte anti dopage a commandé une grande enquête pour déterminer l'influence de l'hormone de croissance sur la performance sportive et notamment sur le sprint.

Cette étude a donc été réalisée en Australie avec un groupe de 96 athlètes (63 hommes et 33 femmes) avec une moyenne d'âge de 28 ans.

Trois groupes ont été définis : un sous placebo, un second recevant pendant 8 semaines une injection de 2 mg d'hormone de croissance par voie sous cutanée et un troisième groupe recevant hormone de croissance (2mg par jour) + testostérone (250 mg) par voie intramusculaire.

L'étude consistait alors à mesurer les modifications enregistrées sur le plan corporel et les incidences sur le plan performance (consommation d'oxygène, force, puissance et sprint).

Les chercheurs ont pu observer une diminution significative de la masse grasse et une augmentation nette de la masse musculaire lorsque que l'hormone de croissance est injectée avec de la testostérone.

Sur le plan performance, les chercheurs ont évalué que cette cure pouvait engendrer un gain de 3,9% et de 8,3% lorsque l'hormone de croissance est associée à la testostérone. Soit au final un gain de 4 dixièmes de seconde pour un sprinter à 10 secondes. On devine aisément les conséquences sur le plan sportif et sur le plan des résultats, notamment en sprint.


Cette étude n'a pas tiré de conclusions sur les risques réels engendrés par une telle pratique. Risques déjà connus, tel que risque cardiaque, diabète, déformations articulaires et osseuses.


Par ailleurs, les chercheurs précisent que les doses administrées pour cette étude étaient inférieures à ce que prennent les athlètes qui ont recours à cette pratique illicite.

Les résultats de cette enquête ont conforté l'AMA de traquer les athlètes qui ont recours à ce dopage scientifique.
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Dopage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Jean-Marc.Bertrand@Preparation-Physique.info