Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info
La communauté des sportifs francophones
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
- Bienvenue sur www.Preparation-Physique.info - La communauté des sportifs fancophones -
Jean-Marc BERTRAND - Dopage et sport de haut niveau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Interviews / Sondages
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3389
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Nov 19, 2009 12:57 pm    Sujet du message: Jean-Marc BERTRAND - Dopage et sport de haut niveau Répondre en citant

Bonjour

Interviewé dernièrement sur la thématique du dopage par une journaliste de l'émission 66 minutes sur M6, voici un extrait de nos échanges :

"Mon expérience directe de terrain en tant qu'athlète de haut niveau me porte à constater que les instances fédérales n'accordent souvent de considération qu'aux sportifs de haut niveau en activité et non blessés.

Par la suite, lorsque l'athlète se blesse et connaît par conséquent une baisse significative des résultats et de ses performances, aucun suivi ou accompagnement sérieux (aussi bien psychique, que physique) n'est opéré. Le sportif, qui connaît alors une sorte de "petite mort", se retrouve finalement seul et livré à lui même.

C'est souvent dans cette configuration et dans ce contexte que l'athlète, se sentant comme perdu et abandonné, à recours au dopage, afin de franchir le cap difficile et revenir à son meilleur niveau le plus rapidement possible.

Donc première mesure à prendre à mon idée : ne pas se contenter d'accorder de la considération et du suivi exclusivement aux athlètes performants, mais bien penser aussi à les accompagner en période de blessure, de doute et de dépression. C'est justement à ce moment précis que la porte du dopage est hyper tentante et les risques maximums.

Autre élément : les médecins sont sensés pratiquer des contrôles dits "inopinés". Si les mots ont un sens, cela signifie que l'athlète (et son STAFF d'encadrement) ne doit pas être informé au préalable de la date et du lieu du contrôle afin bien entendu d'éviter tout arrêt de traitement, ou prise de produit masquant. Or, le médecin ne souhaitant quelquefois pas effectuer un déplacement pour rien, il arrive fréquemment qu'il appelle l'entraîneur au préalable afin de savoir si le groupe sera bien présent sur le stade à tel jour et à telle heure. Dans ces conditions, rien de plus facile que d'anticiper le contrôle et de prendre les mesures nécessaires pour le contourner.

Je préconise donc que les contrôles inopinés le soient strictement. Cela paraît logique et normal pourtant, l'expérience directe de terrain montre qu'il convient de le rappeler.

Enfin, toujours dans la rubrique des aberrations, vous constaterez qu'énormément d'athlètes sont actuellement victimes d'asthme et montent un dossier médical afin d'obtenir l'autorisation de prendre de la ventoline en compétition (un puissant dilatateur des bronches et par extansion, un oxygénateur du compartiment sanguin). Il est en effet clairement démontré scientifiquement que la ventoline apporte "un plus" dans les sports d'endurance. Cette étonnante vague d'asthmatiques dans le sport est assez symptomatique, les athlètes s'abritant in fine derrière le rapport médical pour justifier leur maladie.

Il faut cependant savoir que le test en question est excessivement facile à contourner. En effet, il s'agit de souffler dans un premier temps dans un tube (spiromètre) afin d'évaluer la capacité pulmonaire du sujet (exploration fonctionnelle respiratoire). Par la suite, le docteur déclenche une crise d'asthme en faisant inhaler un produit (souvent le carbacol) et l'athlète souffle à nouveau dans le tube. Si la capacité pulmonaire a diminuée de 20%, alors le sujet est déclaré asthmatique puis est autorisé par sa fédération sportive à prendre de la ventoline en compétition.

Il faut savoir qu'il est excessivement simple de souffler très fort dans le tube la première fois, puis de faire semblant de souffler au maximum la seconde tout en soufflant en réalité très modérément. C'est ainsi que le résultat du test est positif alors que l'athlète est en pleine santé. Il se trouve que cette façon de procéder est très largement répandue..."

_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones


Dernière édition par Jean-Marc BERTRAND le Lun Aoû 27, 2012 4:52 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Innocent XIII
Grand habitué
Grand habitué


Inscrit le: 09 Aoû 2006
Messages: 117

MessagePosté le: Ven Nov 20, 2009 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hé bien, on en découvre des choses...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chrystel
Nouveau
Nouveau


Inscrit le: 24 Juin 2015
Messages: 28
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Lun Juil 06, 2015 10:28 pm    Sujet du message: Re: Jean-Marc BERTRAND - Dopage et sport de haut niveau Répondre en citant

Jean-Marc BERTRAND a écrit:

Donc première mesure à prendre à mon idée : ne pas se contenter d'accorder de la considération et du suivi exclusivement aux athlètes performants, mais bien penser aussi à les accompagner en période de blessure, de doute et de dépression. [/i]


Il n'existe pas des psychologues du sport ?

Jean-Marc BERTRAND a écrit:

Il faut savoir qu'il est excessivement simple de souffler très fort dans le tube la première fois, puis de faire semblant de souffler au maximum la seconde tout en soufflant en réalité très modérément. [/i]


Je confirme, je fais ce test régulièrement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3389
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 9:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Chrys

Oui, il existe des psychologues spécialistes du sport, et le suivi longitudinal des sportifs de haut niveau a évolué dans la bonne direction depuis, puisque la surveillance réglementaire des sportifs inscrits en liste ministérielle HN propose maintenant non seulement un questionnaire psychologique lors de la première visite, mais aussi des entretiens réguliers facultatifs ensuite. C'est quelque chose qui n'existait pas à mon époque et c'est un progrès. Dans les CREPS par exemple, le staff d'encadrement mis à disposition des pôles s'est nettement étoffé, et incorpore désormais, outre un diététicien, un kiné, un médecin, etc. un psychologue à disposition des sportifs.

A plus tard Smile
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lecoureur
Grand vétéran
Grand vétéran


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 265
Localisation: Lille

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 9:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tu es asthmatique allergique cristel ?
_________________
Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus fort !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chrystel
Nouveau
Nouveau


Inscrit le: 24 Juin 2015
Messages: 28
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou Jean- Marc,

Jean-Marc BERTRAND a écrit:
C'est quelque chose qui n'existait pas à mon époque et c'est un progrès.


A mon époque aussi, lorsque j'étais une jeune et frêle étudiante à la fac, et que j'étudiais la psychologie, j'avais pris comme option en licence " Psychologie du sport " . Je me rappelle que le professeur, psychologue du sport, encadrait l'équipe de volley de Montpellier. Ca ne faisait pas longtemps que ces cours existaient, dumoins à la fac de lettres. Je ne rappelle qu'on avait étudié la performance et la contre-performance.


Dernière édition par Chrystel le Jeu Juil 09, 2015 1:58 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chrystel
Nouveau
Nouveau


Inscrit le: 24 Juin 2015
Messages: 28
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 1:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lecoureur a écrit:
Tu es asthmatique allergique cristel ?


Bonjour Lecoureur,

Je suis asthmatique , mais pas allergique.
D'ailleurs, à ce sujet, depuis que je fais du sport régulièrement, ma courbe respiratoire s'est nettement améliorée.
Je me rappelle que j'appréhendais la natation, de peur d'avoir une crise au milieu du bassin et de mourir noyée ... ainsi que les cours de cardio , du genre bodyattack.
A tord bien-sûr. Je recommande vivement le sport aux asthmatiques, ainsi qu'un bon suivi médical cela va de soi.

Tu es aussi asthmatique ?

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3389
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Exactement, de ce côté là aussi les choses ont bien évoluées. Avant, les docteurs préconisaient aux asthmatiques de ne faire aucune activité physique. Aujourd'hui, c'est tout le contraire, on s'est aperçu qu'une activité progressive et modérée générait une diminution très significative des symptômes et améliorait considérablement la capacité pulmonaire des malades. Malheureusement, certaines croyances traditionnelles ont la vie dure et on trouve encore de vieux médecins de campagne isolées / reculées et des familles où le sport reste formellement interdit pour le petit dernier asthmatique :/
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lecoureur
Grand vétéran
Grand vétéran


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 265
Localisation: Lille

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 2:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est pas de l'asthme d'effort, c'est de l'asthme allergique à la poussière........
_________________
Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus fort !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chrystel
Nouveau
Nouveau


Inscrit le: 24 Juin 2015
Messages: 28
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Juil 09, 2015 3:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ou alors c'est l'asthmatique lui-même qui se met des interdits comme je le disais précédemment.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sportcenter
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 128

MessagePosté le: Lun Aoû 03, 2015 10:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est parce qu'il est mal informé et mal encadré
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Interviews / Sondages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Jean-Marc.Bertrand@Preparation-Physique.info