Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info
La communauté des sportifs francophones
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
- Bienvenue sur www.Preparation-Physique.info - La communauté des sportifs fancophones -
Musculation et cortisol

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Musculation
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tarik
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 136

MessagePosté le: Dim Sep 23, 2007 6:04 pm    Sujet du message: Musculation et cortisol Répondre en citant

J'ai lu sur un site qu'une seance de musculation qui durerait plus de 1 heure serait dangereux car le taux de cortisol augmenterait.
Est ce vrai ou c'est une fausse information.
_________________
L'oeil guide la main et la conseille.Vole comme le papillon et pique comme l'abeille
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3383
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Dim Sep 23, 2007 7:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour

Toute séance de musculation induit immanquablement une élévation du taux de cortisolémie. En effet, la sécrétion de cette hormone catabolique (qui détruit) est concomitante à l'activation des muscles striés squelettiques.

Cependant, en aucune façon il n'est possible d'affirmer qu'une séance de plus d'1 heure peut devenir dangereuse en raison du pic de cortisol. Les taux de cortisol dans le compartiment sanguin, ou dans les urines, sont à ce niveau infinitésimaux, ou du moins largement insuffisants pour générer des désordres ou des perturbations significatifs. Le site qui divulgue ce genre d'information me paraît être totalement dans le faux à ce sujet.

Je pense que l'auteur à très certainement voulu dire qu'une des meilleures façons pour progresser efficacement en musculation était de mettre en place des séances courtes, de manière à privilégier l'intensité. La raison en est simple : pour un épaississement structurel optimal des myofibrilles, il faut généralement recourir à un entraînement lourd et intense. Et par essence, un entraînement lourd et intense ne peut pas s'inscrire dans la durée.

Telle est du moins mon appréciation sur le sujet, à la lumière du moins des éléments que tu évoques

@ bientôt
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Tarik
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 136

MessagePosté le: Dim Sep 23, 2007 8:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ok donc pas de danger.Pour avoir dc des resultats optimaux en terme de volume il vaut mieux faire des séances courtes mais intense c'est cela?
_________________
L'oeil guide la main et la conseille.Vole comme le papillon et pique comme l'abeille
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3383
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Lun Sep 24, 2007 8:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un peu plus compliqué que cela, car on ne passe pas par exemple directement aux charges lourdes, quand on est débutant ou néophyte. Il faut d'abord acquérir la technique juste au niveau des placements, des alignements et des angulations. Par ailleurs, pour un développement global, complet et harmonieux du fuseau musculaire, là aussi il est utile de recourir à des charges plus légères, avant de basculer progressivement dans les charges lourdes. Mais sinon, sur le fond, c'est un peu ça : charges lourdes et intenses = développement structurel (épaississement des myofibrilles).

Pour bien comprendre, essaye de comparer le muscle à un pétard. Si tu caresses un pétard doucement pendant des heures (à l'image d'une séance d'entraînement longue avec des charges peu intenses) ce dernier n'explosera jamais. Regarde pour illustrer les mollets des marathoniens, ils font des milliers d'extensions de la cheville avec le cycle de foulées, et n'ont pourtant pas des mollets énormes. En revanche, si tu lui tapes violemment dessus (sur le pétard) en lui donnant un grand coup de marteau (ce qui correspond à un entraînement bref, lourd et intense) alors tu entendras un grand "BOUM". Au niveau de l'organisme, on parle aussi de "BOUM" du développement.

@ bientôt
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Tarik
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 136

MessagePosté le: Lun Sep 24, 2007 5:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ok merci beacoup.C'est le principe de la gonflette en fait.
_________________
L'oeil guide la main et la conseille.Vole comme le papillon et pique comme l'abeille
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3383
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mar Sep 25, 2007 8:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour

Le principe de la "gonflette" c'est plutôt de faire des séries longues, degressives et brûlantes (voir même aidées) dans le but d'injecter un maximum d'afflux sanguin pour développer la densité du réseau capillaire, la vascularisation (qui est un critère non négligeable en culturisme) ainsi que le tissu conjonctif de soutien. C'est une méthode complémentaire, mais non suffisante, pour apporter du volume.

La brique essentielle et fondamentale de la pyramide du volume musculaire reste avant tout à mon idée le développement structurel, c'est à dire des charges lourdes et intenses induisant un épaississement des myofibrilles. D'ailleurs c'était là le raisonnement non seulement de Dorian Yates, mais aussi de Ronnie Coleman (pour les connaisseurs Wink )

@ bientôt
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Lecoureur
Grand vétéran
Grand vétéran


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 258
Localisation: Lille

MessagePosté le: Jeu Aoû 27, 2015 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

dc pour résumer :

- Cortisol pas dangereux sur une séance de muscul (même plus d'1h)
- Gonflette utile pour vascul + tissu conjonctif
- Charges lourdes utile pour solidifier les fibres

Merci Very Happy
_________________
Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus fort !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Serge
TEAM
TEAM


Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 1769

MessagePosté le: Jeu Aoû 27, 2015 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De façon globale le cortisol et autres hormones que tu sécrètes lors d'une activité physique ou un acte sexuel ne présentent aucun danger... Dans le cas contraire nous n'en parlerions pas...
Le vrai danger en sport est de remplacer cette fabrication endogène par un apport exogène.

Ensuite il est évident que la croissance musculaire se nourrit de séries longues et/ou courtes et que l'on ne développe pas les mêmes charges.

J'espère néanmoins que nous n'avons pas attendu Dorian Yates ou Ronnie Coleman pour hypertrophie...
Il suffit de voir les vidéos de ce dernier se déplaçant avec difficulté.

Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sportcenter
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 128

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2015 9:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vu DY a la bodypower expo 2015, il avait pas l'air en si mauvaise forme que ça. Il expliquait dans une interview que ses problèmes venaient surtout des dérèglements à cause des stéroides. Au mois il parle franco
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sportcenter
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 128

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2015 9:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un texte de Fred Rey, dans le forum "power attitude" :

Le terme "d'entrainement lourd" effraye de façon injustifiée un bon nombre de pratiquants. Pour beaucoup d'entre eux s'entrainer lourd c'est obligatoirement finir en fauteuil roulant à 50 ans.

Quelle alternative propose t-on le plus souvent a l'entrainement lourd?

Un entrainement "léger" en séries longues, réputé pour être moins traumatisant au niveau articulaire, et pourtant...S'entrainer lourd n'est pas si dangeureux que le prétendent certains mythes qui circulent dans le monde de la musculation, et l'entrainement "léger" qui est souvent mis en avant peut être une source de problèmes si on le prend justement "trop à la légère".


QUE REPROCHE T'ON AUX CHARGES LOURDES ?


Les blessures. On les impute le plus souvent aux charges lourdes, alors que dans beaucoup de cas le problème viens d'ailleurs.

En musculation, beaucoup de choses sont liées au comportement, celui-ci détermine par le biais de l'alimentation, de la gestion de la récupération, de l'assiduité a l'entrainement etc.. La façon dont on progresse ou régresse dans certains cas Wink

Mais le comportement est important aussi sous les barres. Beaucoup de personnes pensent qu'en s'entrainant "léger", elles ne risquent rien. Et ainsi, elles s'autorisent a tricher sur leur mouvement en fin de série, on pousse l'échec a l'extrème, on finit son squat avec le dos arrondi, son DC avec le dos cambré et les coudes en décalage, sa presse avec les fesses décollées, ses dips avec un rebond..."Pas grave les charges sont lègères, et puis j'ai mis ma ceinture!!!"

Le problème c'est que le corps n'est pas fait pour supporter certaines positions au niveau articulaire. Bien sur pour celui qui fait son SDT "dos rond" en série de 3 reps à 400 kilos, la blessure viendra rapidement. Mais pour celui qui fait ce même exercice avec une charge plus légère et "maitrisable", se blessera a un moment ou un autre, avec les charges légères ce n'est qu'une question de temps. Une technique défectueuse en cours ou en fin de série est donc bien plus souvent en cause dans le cas de blessures.

D'ailleurs contrairement a ce que pensent beaucoup de personnes, en powerlifting, les blessures ont plus souvent lieu durant la période préparatoire (séries longues) que pendant les passages de maxis, la fatigue, les erreurs de positionnement blessent un nombre important de pratiquants au niveau des genoux, épaules et dos.


COMMENT EVITER LES BLESSURES ?


D'abord éviter d'aller à l'échec, quand on pousse ses séries à fond les nerfs fatiguent (pas le muscle, désolé si j'irrite là les partisans du "No pain, No gain" ) la technique du mouvement se dégrade progressivement, le corps adopte des positions de plus en plus mauvaises: cambure au DC, dos fortement sollicité au squat, fesses décollées à la presse...et j'en passe. Il faut stopper sa série dès que la technique commence a se dégrader et ainsi éviter d'aller à l'échec.

Celà peut paraitre insensé par rapport a ce que l'on peut lire dans les magazines, mais n'oubliez pas que c'est un mouvement correctement effectué qui stimule le muscle, pas des séries baclées sur la fin, qui elles ne feront que détruire vos articulations, et mettre KO votre système nerveux, qui se démène pour assurer une coordination intra musculaire suffisante, garantissant la stabilité de vos articulations. Autres moyens de prévention: équilibrer les antagonistes, s'étirer en fin de scéance.


POURQUOI SOULEVER LOURD N'EST PAS SI DANGEREUX QU'ON LE PRETEND ?


Prenez une charge très légère au squat, disons 40 kilos, ne fléchissez que très légèrement vos cuisses, restez debout, essayez juste de ressentir la façon dont votre corps réagit par rapport a cette charge, vos jambes, vos abdominaux et vos bras sont légèrement contractées.

Ensuite prenez une charge correspondant à votre 6RM, faites pareil. Que ressentez vous? Vos jambes, vos abdominaux, vos bras, vos épaules, votre dos se contractent de façon intense.

Tout votre corps forme un "bloc" afin de résister a cette charge, c'est un mécanisme naturel d'irradiation musculaire. La charge étant lourde, elle est perçue comme étant potentiellement dangereuse par votre corps, celui-ci en réaction va solliciter plus de muscle que prévu, afin de mieux répartir la tension crée par la charge.

Cette irradiation va donc vous permettre de vous entrainer plus lourd mais de façon sure, puisque vous allez solliciter plus de muscle pour résister à cette charge!

Comparons maintenant une série longue et une série courte, au squat:

Quand vous faites une série longue sur cet exercice, c'est votre dos qui commence a fatiguer. La raison? Il doit supporter en continu la charge, alors que vos cuisses se "reposent" entre chaque répétition, le dos qui doit supporter un tonnage important en un temps record, s'arrondit alors prématurément, a celà peut s'ajouter un manque de souffle, une concentration de moins en moins effective... C'est de cette façon que de nombreuses personnes croyant bien faire en travaillant se blessent au squat en faisant des séries de 20, de 15 ou de 12 reps.

Voyons maintenant ce qui se passe lors d'une série lourde, grâce au phénomène d'irradiation votre corps entier forme un bloc, le tonnage imposé au dos est moins faible que sur une série longue, celui-ci a donc moins de risques de s'arrondir, vous n'avez déjà que peu de répétitions a faire donc votre concentration n'en est que meilleure, et puis vous n'avez pas le temps de vous essoufler, ce qui ne compromet pas votre technique.


QUELS AVANTAGES TIRER DES SERIES LOURDES ?


Les séries lourdes sont très efficace si l'on cherche a développer sa force.

Mais il y a aussi d'autres avantages: les charges lourdes améliorent la densité musculaire, en effet plus la tension est importante plus le muscle est obligé de se densifier. Celà permet non seulement de renforcer le muscle et de prévenir les blessures, mais aussi dans une optique culturiste de développer cet aspect "dur", tant convoité.

Les effets sont bénéfiques aussi pour les tendons et les ligaments, qui se renforcent de façon très efficace avec des charges lourdes. Les premiers hommes forts le savaient d'ailleurs très bien, raison pour laquelle, ils développaient la "force" de leurs tendons et leurs ligaments avec des mouvements partiels lourd.

Autre avantage: les séries lourdes en sollicitant de façon importante les nerfs, améliorent la coordination intra musculaire. Ainsi la masse musculaire acquise devient fonctionnelle à 100%, elle est "optimisée", plus efficace. Celà vous permettra par la suite d'utiliser des charges plus lourdes que d'habitude sur vos séries longues, et donc de prendre plus de masse musculaire!


S'ENTRAINER LOURD TOUT LE TEMPS ?


Bien sur on ne peut pas s'entrainer lourd toute l'année, car les tendons et les ligaments mettent plus de temps que les muscles a s'adapter a de nouvelles charges, sans compter que votre système nerveux fortement sollicité a besoin de repos. Par ailleurs on ne peut pas passer d'un clin d'oeil des charges légères aux charges lourdes, sous peine de risquer une blessure. Raison pour laquelle nombre de pratiquants qui travaillent a longueur d'année en "8-12reps" se blessent lorsqu'ils tentent des maxis à l'improviste.

Augmentez donc progressivement vos charges, laisser a votre corps le temps de s'adapter.

Le plus important est donc de travailler en cycle, en gros: alterner séries lourdes et légères. Vous devez visualiser votre entrainement comme la construction d'un édifice, plus le sommet sera haut (charges de plus en plus lourdes), plus les fondations devront être renforcées (gros travail en volume, avec des charges plus légères), pour garantir la stabilité de l'ensemble.


CONCLUSION


S'entrainer lourd n'est donc pas si dangereux qu'on le prétend, celà présente même des avantages, comme nous l'avons vu précédemment. Pourtant beaucoup de pratiquants qui s'entrainent chez eux ou dans des salles, utilisent depuis des années les mêmes charges et s'étonnent de leur stagnation.

La peur de repousser ses limites, la réputation infondée des charges lourdes, en sont souvent la cause. Au bout du compte beaucoup abandonneront dégoutés, frustrés, ou bien se contenteront d'un maigre résultat en terme de force et de volume.

Les charges lourdes présentent bien sur des risques, squatter a 400 kilos et faire des séries à 90% toute l'année n'est pas sans danger, évidemment.

Mais comme nous l'avons vu, avec une technique correcte tout au long de la série, une bonne appréciation de la charge (prendre lourd oui, prendre trop lourd par rapport a ses capacités non!), un égo laissé aux vestiaires, et l'alternance de séries lourdes et légères (cycles), tout ces facteurs limitent amplement les risques de blessures.

Donc désormais n'ayez plus peur de mettre lourd! L'essentiel étant de "respecter" les charges que vous utilisez que ce soit 10 kilos ou 100 kilos!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Serge
TEAM
TEAM


Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 1769

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2015 9:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

+1 avec toi.

http://www.lematin.ch/sports/autres/Serieuse-alerte-de-sante-pour-le-roi-des-bodybuilders/story/17639972


Néanmoins, les deux athlètes cités utilisaient des "ergogênes" qui permettaient des charges que je qualifierai de "non physiologiques".

Tôt ou tard l'addition se présente et il faut la payer...

Même si l'exécution du geste fut correcte. Rolling Eyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sportcenter
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 128

MessagePosté le: Lun Aoû 31, 2015 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'était une petite alerte, en 2011, il va beaucoup mieux depuis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Serge
TEAM
TEAM


Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 1769

MessagePosté le: Lun Aoû 31, 2015 5:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci je suis rassuré, salue-le de ma part.
Et surtout demande lui qu'il me rende mon peigne. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lecoureur
Grand vétéran
Grand vétéran


Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 258
Localisation: Lille

MessagePosté le: Lun Aoû 31, 2015 6:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai un souvenir d'un athlète qui avait couru avec un peigne dans les cheveux : un sprinter sur 100 ou 200 (peut être 400m), me semble-t-il afro-américain, qui avait laissé un peigne dans ces cheveux lors d'une course. J'avais pensé à Jon Drummond, mais j'ai pas trouvé d'info
_________________
Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus fort !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Serge
TEAM
TEAM


Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 1769

MessagePosté le: Lun Aoû 31, 2015 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

http://coupdepeigne.com/2015/06/4eme-course-a-cheveux/

Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3383
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mar Sep 01, 2015 8:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent Serge Smile

Oui, c'était bien John Drummond, sur un 4X100 mètres, 1er relayeur des équipes des Etats-Unis, le fameux "I did not moove" Smile
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Serge
TEAM
TEAM


Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 1769

MessagePosté le: Mer Sep 02, 2015 8:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour en revenir à Ronnie Coleman et ses opérations... Wink

http://forum.nutrimuscle.com/ronnie-coleman-nouvelles-recentes/14176/

Je me demande s'il secrète encore du cortisol...
Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3383
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Sep 03, 2015 8:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

December 2007 - Laminectomy of L4-L5 discs
• July 2011 - Disc decompression of L3-L4 discs
• December 2011 - Fusion of neck C4-C5-C6
• July 2014 - Left hip replacement requiring 2 screws
• August 2014 - Right hip replacement requiring 4 screws
• July 2015 - Fusion of L3-L4 discs
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Sportcenter
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 128

MessagePosté le: Jeu Sep 03, 2015 8:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui mais si tu regardes bien, la cause n'est pas les charges lourdes, un forumeur le dit très bien (exactement ce que disais dorian yates) :

"le gars prend des doses énormes de produits, dont certains ont un effet anesthésiant de la douleur. Les signaux précurseurs (inflammations, douleurs, etc) disparaissent. Donc forcément quand ça casse, ça casse très haut., d’où des ravages souvent irrémédiables. ça finit même par détruire certaines liaisons nerveuses (les avant bras de Cutler et Warren)".

"Coleman n'a jamais été un modèle d'exécution dans ses mouvements. Son soulevé de terre était "impressionnant" mais d'un point de vue technique, une catastrophe. Le gars avait une bonne génétique (organes, squelette, réaction avec les droques). Mais il est allé beaucoup trop loin. Le sensation d'invincibilité, de toute puissance, apportée par les drogues quand on est jeune et en bonne santé"

"La plupart ne prennent pas le temps d'apprendre le mouvement".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Marc BERTRAND
Administrateur Site
Administrateur Site


Inscrit le: 01 Aoû 2006
Messages: 3383
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Sep 03, 2015 8:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut

Je rejoins assez ce point de vue, à savoir que le problème n'est pas tant à mon avis les charges lourdes en tant que telles, mais plutôt de savoir comment on y arrive (le parcours de débutant a confirmé), et surtout comment on les exécute techniquement. Pour le dire autrement, si les charges lourdes sont le sommet de la pyramide, la question est surtout de savoir si la base de l'édifice est suffisamment large, stable et équilibré. Si oui, alors c'est la méthode de développement optimale, si non, alors c'est la méthode de développement la plus dangereuse. Nonobstant bien entendu tous ces problèmes de stéroïdes qui masquent la douleur Very Happy
_________________
Sportivement
Jean-Marc BERTRAND
www.preparation-physique.info
La communauté des sportifs francophones
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Serge
TEAM
TEAM


Inscrit le: 28 Aoû 2006
Messages: 1769

MessagePosté le: Jeu Sep 03, 2015 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois le problème de façon différente.
Pour moi les charges lourdes, même très lourdes lui étaient nécessaires.

Sa consommation de produits devait trouver son utilité.
Ergogènes + charges lourdes= croissance musculaire

De plus, dans son cas, sa technique pour certains mouvements était "exécrable".

Mais conserve-t-on sa technique même mauvaise avec des charges
extra physiologiques??
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sur www.Préparation-Physique.info Index du Forum -> Musculation Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Jean-Marc.Bertrand@Preparation-Physique.info